Call for Papers – Les 150 ans du CH Sainte-Anne

Screenshot from 2014-10-21 17:52:08Dans le cadre de la commémoration de ses 150 ans d’existence en 2017, le CH Sainte Anne réalise un ouvrage scientifique et mémoriel sur son histoire.

Un appel à contributions scientifiques est lancé, selon la méthodologie et le contexte à télécharger ci-dessous : les réponses sont attendues d’ici le 10 décembre 2014.

Résumé

À l’occasion des 150 ans du Centre Hospitalier Sainte-Anne (1867-2017), la direction de l’établissement souhaite commémorer l’évènement à travers la publication d’un ouvrage retraçant son histoire. De Valentin Magnan adepte du no-restraint à Jean Delay et la démocratisation des neuroleptiques, en passant par Benjamin Ball et la chaire de clinique des maladies mentales et de l’encéphale, Édouard Toulouse et l’apparition de la consultation ambulatoire ou Jean Talairach et la neurochirurgie stéréotaxique, le Centre Hospitalier Sainte-Anne s’est toujours imposé comme un précurseur dans le domaine de la Psychiatrie et des Neurosciences. Cette histoire ouvre de multiples perspectives pour comprendre et analyser l’évolution de la psychiatrie et des neurosciences à l’échelle d’un établissement mais aussi à l’échelle de la société du milieu du XIXe siècle jusqu’au début du XXIe siècle. Cet ouvrage se veut également résolument pluridisciplinaire et propose de mettre en regard la vie interne à l’établissement, les grandes avancées scientifiques, l’émergence des neurosciences, l’adaptation aux politiques de santé mentale ou encore le désenclavement progressif de l’institution psychiatrique.

Argumentaire

Le Centre Hospitalier Sainte-Anne fêtera ses 150 ans en 2017. Ces dernières années, un grand intérêt s’est manifesté à l’égard de son histoire, tant par les professionnels qui y travaillent ou y travaillaient que par les historiens. Cependant, il n’existe pas d’ouvrage de référence sur l’histoire de l’établissement. La proximité de l’anniversaire des 150 ans de l’inauguration de l’hôpital en 2017 ainsi que l’expérience acquise dans la publication d’ouvrages professionnels rédigés par des équipes « saintanniennes » ont conduit le Pôle formation du Centre Hospitalier Sainte-Anne à proposer la réalisation d’un ouvrage sur l’histoire de l’établissement entre 1867 et 2017. Mais il ne s’agit pas uniquement d’axer cette réflexion sur les évènements « saintanniens » du passé. En optant pour une chronologie allant jusqu’à nos jours, les membres du comité de pilotage du projet souhaitent en effet relier les problématiques du passé à celles des temps actuels.
Fondé en 1867, l’Asile Sainte-Anne (1867-1936), puis hôpital psychiatrique Sainte-Anne (1937-1943), puis centre psychiatrique Sainte-Anne (1944-1973), puis centre hospitalier Sainte-Anne (1974–), possède une histoire riche et singulière. Il est aujourd’hui une institution fondamentale de la vie économique, sociale, médicale et culturelle dans la cité. Son rayonnement s’est en effet affirmé au gré des époques jusqu’à devenir un pôle de référence en Psychiatrie et en Neurosciences. Hôpital public de notoriété internationale principalement orienté vers les maladies du cerveau, le Centre hospitalier Sainte-Anne développe à présent de nouvelles synergies autour de ses pôles d’excellence.

Si l’une de ses premières fonctions au milieu du XIXe siècle a été d’enfermer les fous, son évolution au cours du XXe siècle et la volonté de « déstigmatiser » la folie en ont fait une institution spécifique. Entre enfermer et soigner, le Centre Hospitalier Sainte-Anne a ainsi joué un rôle de coordination de première importance pour les autres établissements d’Ile-de-France, via le bureau d’admission et le centre psychiatrique d’orientation et d’accueil. De Valentin Magnan adepte du no-restraint à Jean Delay et la démocratisation des neuroleptiques, en passant par Benjamin Ball et la chaire de clinique des maladies mentales et de l’encéphale, Edouard Toulouse et l’apparition de la consultation ambulatoire ou Jean Talairach et la neurochirurgie stéréotaxique, le Centre Hospitalier Sainte-Anne s’est toujours imposé comme un précurseur dans le domaine de la Psychiatrie et des Neurosciences.

Au travers de contributions scientifiques, de témoignages et de portraits, l’ouvrage appréhendera les spécificités « saintaniennes » en matière d’innovations et d’avancées médicales, d’environnement, de culture, d’architecture et de politique de santé mentale.

L’étude de figures individuelles, Valentin Magnan, Henri Claude, Edouard Toulouse, Jean Talairach, Georges Daumézon, Pierre Puech, Pierre Deniker, Gabriel Mazars, Jacques Lacan, Virginie Olivier…, de métiers, psychiatres, neurologues, neurochirurgiens, psychanalystes, infirmiers, aides-soignants…, accordera une importance particulière aux « traces du passé » et à la dimension patrimoniale matérielle et immatérielle. Pourront ainsi être envisagés les aspects architecturaux si particuliers du Centre Hospitalier Sainte-Anne et son implantation dans la ville. Les contributions attendues pourront également s’intéresser au mode de fonctionnement général du Centre Hospitalier Sainte-Anne ou s’attarder sur des « instants d’histoire » tels que la vie à Sainte-Anne durant les deux conflits mondiaux ou l’adaptation à la sectorisation psychiatrique des années 1960-1970.

Pour plus d’information, cliquez ici.

  1. No trackbacks yet.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: