New book: Schizophrènes au XXe siècle, by Hervé Guilleman

Readers of h-madness might be interested in this new book by Hervé Guilleman:

SCHIZOPHRÈNES AU XXe SIÈCLE. Des effets secondaires de l’histoire
Alma, 22 mars 2018

Inventée vers 1900, la schizophrénie est devenue en cent ans la plus grande pourvoyeuse d’hospitalisations psychiatriques, une figure dominante de la culture cinématographique, un objet désormais récurrent d’intérêt médiatique. L’historien, Hervé Guillemain s’est plongé dans les dossiers de milliers de patients. Écrire l’histoire du point de vue des cliniciens n’aurait apporté rien de neuf. La schizophrénie, cette maladie du siècle, a déjà une histoire. C‘est bien celle des schizophrènes et de leur prise en charge médicale, politique et sociale qu’il convenait d’inventer avant que cette appellation, considérée par de nombreux médecins comme fragile, inopérante et stigmatisante, disparaisse des classifications mondiales. Il en ressort que l’un des premiers buts de cette « nouvelle maladie », née sur les beaux restes de la mélancolie, fut de prévenir l’essor des psychoses juvéniles. Plus généralement, ce sont aussi bien des domestiques en difficulté, des migrants confrontés à la crise que des jeunes adultes aspirant à l’émancipation qui formèrent, sous l’égide de la science et de la pratique médicale, un nouveau sous-ensemble de population reconnaissable à ses postures, ses gestes, la résistance aux thérapies et son inadaptation au nouveau modèle sélectionniste scolaire, militaire ou professionnel. Il en ressort aussi que des années 1900 aux années 1970 ces sujets considérés comme incurables ont été soumis à une double peine : la représentation socialement négative accolée à leur souffrance s’est doublée d’une intensification de leur traitement et d’une dégradation alarmante de leurs conditions de vie. Pourquoi et comment une nouvelle maladie mentale naît-elle, évolue-t-elle, meurt-elle ? C’est à ces questions qu’Hervé Guillemain répond en écoutant la voix de ceux qui furent à la fois les sujets et l’objet d’un épisode phénoménal.

 

Table des matières

Préambule

« Une pieuvre aux tentacules exigeants, qui s’emparera bientôt des deux tiers de la psychiatrie »

L’émergence soudaine d’une maladie occidentale

Le rattrapage Français de l’entre-deux-guerres

Un phénomène social et culturel massif (1970-..)

Une campagne dans la presse française (1927)

 

Le symptôme d’un désir contrarié d’émancipation féminine

Troubles dans le genre

Une crise de la condition domestique

La psychose des dactylos

Politique de la classification. L’arrière plan d’une controverse

Variations spatiales et chronologiques sur une maladie dite “universelle”

Une maladie méridionale ?

Mauvais pour le service

Un effet secondaire de l’histoire : la psychose des tuberculeux

 

Migrants dans la crise des années 1930

Agata L., de la migration (1925) à la relégation (1937)

Les polonaises de Saint-Rémy

Migrants vulnérables ou étrangers indésirables ?

 

Quand les familles et les patients parlent de la maladie

Une parole contrainte ?

Une folie soudaine. Le mythe des origines entre grande histoire et déclenchement anecdotique

“C’est le sang qui travaille”. Une affaire d’humeurs et de surmenage

Entendre des voix au XXe siècle

 

Les pubères imparfaits

Pronostiquer la psychose juvénile

Pulsions endocrines. La force de la tradition humorale

Une inquiétude contemporaine. La crise d’adolescence question

 

Saisir le corps du schizophrène

La maladie mentale en examens

La grimace du primitif

Un morphotype naturel ou asilaire ?

Les gesticulations de l’automate

 

La mutabilité diagnostique à la loupe

D’un siècle à l’autre. Une recomposition globale du régime diagnostique

Une nouvelle étape dans l’histoire millénaire de la mélancolie

Mais ou est passée l’hystérie ?

 

La résistance du schizophrène

“Etre schizophrène”

La vraie fin du traitement moral

Une résistance renforcée par la pratique des chocs et conclue par la lobotomie

 

L’administration de la folie

Qu’est-ce-que la chronicité ? A propos de Melvil B.

Le transfert des schizophrènes

La surmortalité des schizophrènes : hypothèses historiques

 

De la sédimentation asilaire au grand externement

Le “vieux fond schizophrénique” des années 1950 : un obstacle à la réforme psychiatrique

Les effets secondaires de la “révolution chimique”

Le soin à distance par la technique : une autre histoire de la sectorisation

 

Conclusion

L’atelier de l’historien

Table des patients

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s