Colloque Pierre Janet (Paris, December 2013)

NÉVROSES ORDINAIRES ET EXTRAORDINAIRES D’HIER ET D’AUJOURD’HUI

Organisation Renaud EVRARD et Isabelle SAILLOT

Avec l’aide précieuse de l’Institut Métapsychique International

VENDREDI 13 DÉCEMBRE 2013

9h – 18h

I.M.I., 51 rue de l’Aqueduc, 75010 Paris

 

La notion de « névrose extraordinaire » fut au centre de débats au sein de la Société Médico-Psychologique à partir de 1857. Pierre Janet critiqua cet adjectif qui ne rappelait que l’ignorance passée du médical face aux névroses, « comme s’il était raisonnable d’employer ce mot pour l’examen de phénomènes naturels » (Janet, 1909/2008, p. 372). Il s’agissait alors de mettre un nom sur un ensemble de cas à la limite des connaissances psychiatriques de l’époque, mêlant entre autres somnambulisme, double personnalité, crises hystériques, voyance et mediumnisme. Les années 1870 connurent une résurgence de ces « névroses extraordinaires » dans la suite du cas de la mystique belge Louise Lateau soumise à l’expertise des médecins, avec la formulation du diagnostic d’hystérie extatique (Lachapelle, 2004 ; Gumpper & Rausky, 2013). Pierre Janet a hérité de ce matériel clinique qu’il a été amené à observer et classifier, d’abord lors de ses études de somnambules, médiums et possédés réunies dans L’Automatisme Psychologique (1889) ; puis dans d’autres études sur les mystiques et les mécanismes des croyances. Ainsi a-t-il pu faire le pont entre deux époques, mais également entre l’extraordinaire et l’ordinaire, découpant le champ des « névroses ordinaires » que sont l’hystérie et la psychasthénie. De nos jours, cette notion de « névrose extraordinaire » pourrait aussi trouver sa place dans la nomenclature en tant qu’alternative diagnostique à la psychose pour une autre clinique : celle des hallucinations et délires non-psychotiques. Une réflexion reste à mener sur ce que seraient les formes ordinaires et extraordinaires de la structure névrotique (Evrard, 2013). Le destin de ce débat initié à la Société Médico-Psychologique n’est-il pas d’améliorer notre compréhension des névroses, à une époque tentée de les ignorer ?

PROGRAMME (sous réserve de modifications mineures)

9h-10h : Accueil (café, croissants)

10h-10h15 : INTRODUCTION. Isabelle SAILLOT et Renaud EVRARD

10h15-11h00 : Pascal LE MALÉFAN

+++ Les aliénistes face aux névroses extraordinaires

11h00-11h45 : Renaud EVRARD

+++ Extraordinaire et psychopathologie chez Janet

11h45-12h30 : Stéphane GUMPPER

+++ Fonction heuristique des « mystiques » dans l’œuvre de Pierre Janet ?

12h30-14h : Pause (repas libre)

14h-14h45 : Manuella DE LUCA

+++ Dépersonnalisation à l’adolescence : une étrangeté ordinaire ?

14h45-15h30 : Lucien OULAHBIB

+++ Les défaillances obstinées (« névrotiques ») de la mise à distance transcendantale du monde

15h30-16h15 : Isabelle SAILLOT

+++ Des maladies extraordinaires aux troubles fonctionnels : histoire et actualité des névroses sous l’angle « janétien ».

16h15-16h45 : Pause

16h45-17h45 : Table-ronde avec tous les intervenants (questions du public)

17h45-18h : CONCLUSION. Isabelle SAILLOT et Renaud EVRARD

Pour plus d’informations : http://isabellesaillot.net/?COLLOQUE-D-UNE-JOURNEE-SUR-PIERRE

  1. No trackbacks yet.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: