Le DSM et la clinique de demain (¿)

Screenshot from 2016-02-03 06-13-37

Le DSM 5 représente le risque d’une mise en cause de la clinique « du cas par cas  ». C’est pour cette raison que nous allons, dans un premier temps, tenter de réunir dans une visée critique, les travaux existant sur le DSM, l’hypéractivité, les « phobies scolaires » et autres phobies sociales.

Notre deuxième objectif est d’analyser l’idéologie implicite au DSM ainsi que les politiques « d’évaluation » qui l’accompagnent.

Le troisième axe interroge les moyens avec lesquels chaque institution tente de détourner ou subvertir ou encore de « faire avec » le DSM.

Nous gardons, naturellement, une place pour une réflexion qui se veut à la fois historique et épistémologique.

Invités

Mathieu Bellahsen
Patrick Landman
Yann  Diener
Michel  Minard
Responsable scientifique : David Franck Allen

Comité d’organisation

Gwénola Druel
David Bernard
Pierre-Paul Costantini
Laurent Ottavi
David F. Allen

Contact  : david.allen@uhb.fr

Vendredi, 5 février – Université Rennes 2

Pour plus d’information, cliquez ici.

  1. No trackbacks yet.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: